À propos de moi

Je suis Lynda Guillemaud, rédactrice & romancière

Pourquoi rédactrice web ET romancière ? Parce que mes deux activités sont indissociables l’une de l’autre. Dans les deux cas, je raconte des histoires : celles que j’invente dans mes romans, la vôtre dans mes articles. En anglais, on appelle cela le storytelling : je suis une storyteller, qui se traduit littéralement par « raconteuse d’histoires ».

Avant de raconter la vôtre, je vous raconte la mienne ?

Quand j’étais petite…

« … je n’étais pas grande » (pour être parfaitement honnête, ça n’a vraiment pas changé depuis !).

Bon, Lynda, un peu de sérieux ! Quand j’étais petite, donc, j’ai commencé à raconter des histoires avant même de savoir écrire (en chantant, en parlant, en rêvant…). Puis, j’ai su tenir un crayon et m’en servir pour autre chose que colorier les murs. Mon occupation favorite, pendant les vacances familiales, était d’imaginer des scénarios que ma petite sœur, aujourd’hui illustratrice, mettait en scène dans des BD. Ado, j’ai contracté la fâcheuse manie de m’emparer des personnages de romans ou de films et de raconter leur histoire à ma sauce. C’est ainsi qu’est né mon premier roman historique, publié en 2015, vingt-sept ans après (oui, j’ai fait des enfants entre temps !).

Comme à l’époque, il n’existait pas d’école d’écrivain (ça n’existe toujours pas, d’ailleurs !), j’ai étudié le journalisme. Pourquoi ne pas avoir fait une fac de lettres ? Je voulais être dans la réalité, pas dans la théorie de la littérature. J’ai fantasmé aussi, avouons-le, le métier de journaliste, qui n’est plus vraiment ce qu’il était, mais passons. Cet amour de jeunesse déçu m’a valu une année sabbatique à l’université. Comme je ne m’imaginais pas ne rien apprendre, j’ai suivi un cursus en histoire (et, pour tout dire, je me suis régalée). Puis, je suis passée du côté obscur de la Force (du point de vue des journalistes) en obtenant un diplôme de communication. Parce que oui, à un moment, il faut bien aller travailler !

J’ai atterri dans la fonction publique au hasard de mon stage de fin d’études à l’Institut National de la Recherche Agronomique. J’ai démarré ma loooongue carrière dans une petite ville du côté de Rennes, en Bretagne, comme médiatrice numérique et officieusement chargée de communication. Puis j’ai sévi dans une ville, un peu plus grande, toujours du côté de Rennes, comme responsable de la communication, de la culture et de la vie associative, officiellement cette fois. Enfin, j’ai émigré vers la Loire-Atlantique – toujours en Bretagne, hein ! – comme chargée de communication de la ville et de l’agglo de Saint-Nazaire. Tout ça mis bout à bout donne vingt ans tout pile ou presque d’expérience dans la communication. Ah oui, quand même !

Pourquoi ne pas avoir continué ? L’envie de changer et, surtout, de me consacrer à l’écriture. J’ai publié mon 5ème roman en 2018 et je fourmille d’idées pour les prochains. Je souhaite aussi écrire pour les autres, partager des connaissances, des informations. Avec mes romans historiques et la documentation que nécessite leur rédaction, je me rends compte que j’ai une réelle facilité à transmettre les informations que je glane sur le web. On dit ma plume efficace, fluide, agréable… pourquoi ne pas la mettre au service des entreprises et collectivités ? J’ai découvert la rédaction web en 2018 et me forme en 2019 auprès de Lucie Rondelet (Promotion Origami 3). Après deux ans d’activité en parallèle, je me lance en indépendante en avril 2020. Mes premiers clients me font confiance depuis quelques mois, pourquoi pas vous ?